Animation

Comment trouver des arguments pour un texte argumentatif ?

avril 17, 2021

Argumentation/raisonnement : Tout d’abord, un texte argumentatif est organisé autour d’unethèse qui est soutenue par desarguments qui peuvent tomber dans différents types. Il existe donc différents types de textes argumentatifs . Comment analysez-vous ces arguments ? Pourquoi devriez-vous être intéressé par le genre du texte argumentatif ?

A lire aussi : Comment organiser une fête de mariage ?

1) Argumenter

A/ Convaincant, persuasif, convaincant

Ceci est d’utiliser réfuter, discuter d’une thèse. Donc trois bonnes stratégies argumentatives doivent être persuadées, et de penser différent.

— Convaincant : ce genre d’argument est d’amener une personne à savoir comment , l’orateur utilise des argumentsle Raison du pour cela. Convaincre à la fin de persuader destinataire.

A lire en complément : Quand organiser un enterrement de vie de jeune fille ?

Exemple : Vous pouvez essayer de convaincre quelqu’un que vous ne devriez pas boire et prendre votre voiture en lui donnant les numéros de Accidents causés par la sécurité routière.

— Convaincrel’imagination et aux sentiments. Il est destiné à amener un interlocuteur à adhérer à sa thèse en se connectant sur Sentiment. C’est une question de bouger alors, pitié… En conclusion, la condamnation est traitée à du destinataire.

Exemple : Essayez de persuader un ami de Le cinéma se déplace aux bons moments passés ensemble et à la Convention.

Délibérément. C’est prendre une décision. Il s’agit alors de faire le pour et le contre de prendre une décision . L’orateur parle avec raison et émotion, mais il évolue entre les deux pôles pour soutenir son Décision à prendre. Par exemple, le choix de Cid dans la partie du corbeau.

B/ Arguments

B/ Arguments L’argument est une idée qui permet de défendre et de soutenir une thèse. Un argument qui n’utilise pas utilisé pour critiquer une thèse est appelée A contre les arguments , Il est utilisé pour la réfutation.

Il existe plusieurs types d’arguments : — d’abord, l’argument logique  : c’est le raisonnement d’un auteur basé sur la logique du discours. Exemple : Si 10% des étudiants échouent, vous devez être confiant, car 90% réussissent.

— puis l’argument de l’autorité  : il s’installe de force parce qu’il est basé sur des références culturelles communes connues de tous ceux qui semblent être des preuves. Exemple : L’amour est synonyme de souffrance, car Aragon dit « il n’y a pas d’amour heureux ».

— puis l’argument de l’expérience  : il est basé sur l’utilisation du témoignage, exemple concrète.Exemple : Il est absolument nécessaire de pratiquer l’écriture rapidement, je l’ai connu au devoir habituel, où je ne pouvais pas terminer mon paragraphe.

—enfin, l’argument ad hominem  : (l’argument qui attaque les humains lorsqu’il est traduit du latin) est de décréditer l’adversaire, d’attaquer sa physique, sa vie… Exemple : On voit dans les dessins animés de Louis Philippe que son pouvoir est moqué par la référence à la pomme.

c /Exemples

abord, les exemples sont utilisés pour illustrer pour donner une compréhension concrète de ce qui pourrait être abstrait d’autre. Ils permettent de vérifier une idée. —l’exemple illustratif , c’est-à-dire un cas particulier qui a défendu l’affaire par un argument idée générale vérifiée.Exemple : Les fables de La Fontaine utilisent des plantes mieux parler des gens comme dans « Le chêne et les roseaux ». —L’exemple de démonstration Tout d’  : Nous utilisons ensuite le cas spécifique pour dériver une idée générale. Exemple : Nous parlons ensuite de l’expérience individuelle afin de créer un grand public. Les essais de Montaigne sont basés sur l’expérience personnelle, de sorte que la forme de l’essai est basée sur l’expérience.

2) Argument/Argument : différents types d’arguments

—Premièrement, le raisonnement déductif  : il permet de tirer une conséquence d’une idée de droit général. Par exemple, tous les humains sont mortels, donc Socrate est mortel.

puis raisonnement inductif  : au contraire, il suppose une certaine observation pour parvenir à une conclusion générale. Exemple : Socrate est mortel, donc nous pouvons conclure que tous les humains sont mortels.

… puis l’ argumentation de façon analogue  : elle consiste à réunir deux domaines différents. Exemple : Les plantes sont mortelles et des gens comme eux vivent et meurent.

— Leraisonnement syllogistique est une forme particulière de raisonnement déductif. En fait, il s’agit d’annoncer deux propositions et, troisièmement, une conclusion. Exemple : Tous les hommes sont mortels or Socrate est un homme Donc Socrate est mortel.

Sophisme  : C’est un argument trompeuse qui mène à une mauvaise conclusion.

On peut prendre le mauvais syllogisme comme exemple : tous les chats sont mortels. Ou Socrate est mortel. Donc, Socrate est un chat.

3) Argument/Argument : Arguments directs et indirects

A/Direct Argumentation

Tout d’abord, dans des essais, des lettres ouvertes ou des articles, les auteurs défendent explicitement un point de vue : ils utilisent des arguments directs.

test

—Origine de l’essai : Peser à partir du mot latin exagium. Au Moyen Age, le concept d’expérimentation est introduit. Au XVIe siècle, Montaigne crée le genre littéraire de l’essai. C’est un travail en prose qui traite d’un sujet de manière argumentative. « L’essai n’est pas de la fiction. Il consiste également à élaborer une thèse.

Dialogues

Tout d’abord, elle provient d’une tradition philosophique qui fait référence à l’antiquité et aux dialogues de Platon. Ensuite, le dialogue à travers une interview permet de comprendre la thèse et l’antithèse. Il permet également de montrer des pensées dans toute sa complexité, en utilisant des exemples pour illustrer des arguments.

B/Argumentation

indirecte Tout d’ abord dans une histoire philosophique, une fable ou même un roman, les auteurs utilisent un récit pour soutenir leurs idées. Donc, l’argument est en partie implicite : vous utilisez des arguments indirects.

La fable

Le mot latin « fabula » signifie narratif. Au Moyen Age, le mot est utilisé pour désigner une histoire. C’est ainsi que La Fontaine fait revivre le genre de la fable au XVIIe siècle. C’est un petit texte en vers qui commence par un léger récit. Puis la fontaine reprend une tradition qui remonte à l’antiquité avec asope et phèdre. En outre, c’est une histoire qui fait envie aux animaux et aux plantes. Il est généralement écrit avec différents types de versets (Alexandrins, octosyllabes, démasylables) pour créer une dynamique et jouer différents types de découragement.Après tout, la fable a un vocation didactique, comme le montre la morale.

Le conte philosophiquement

Il est né au XVIIIe siècle avec les philosophes des Lumières, Voltaire lui a donné ses lettres de noblesse. Ensuite, l’histoire philosophique combine divers textes existants, tels que des contes de fées, des histoires morales, etc. Comme dans la fable, elle mélange la probabilité et le merveilleux. Il a aussi une vocation philosophique. En outre, il questionne des sujets tels que : le pouvoir, les cultures, l’exotisme, la chance, etc.

Utopie

Tout d’abord, c’est un genre né au XVIe siècle avec Thomas More, qui imagine la gouvernance idéale d’une île imaginaire. Puis, au XIXe siècle, mais surtout au XXe siècle, les auteurs anglo-saxons ont réinvesti ce genre d’utopie, qui questionnent un monde meilleur. Dans le même temps, certains auteurs utilisent même l’optoïsme, la dystopie ou la contre-utopie , pour critiquer les mondes totalitaires.

Enfin, si vous avez des commentaires ou des questions, n’hésitez pas à commenter et noter cet article.

Pour aller plus loin :

-Genres littéraires

—Mémoire sur l’efficacité argumentative de l’apologiste : Les Fables de La Fontaine (Livres VII bisXII)

Show Buttons
Hide Buttons