Animation

Comment se souhaiter à sois même un joyeux anniversaire ?

avril 18, 2021

Quelle histoire ! Quelle journée ! Non, mais yako quoi ! A 15h40 minutes, j’aurai 30 ans ! Seigneur… pourquoi si tôt ? Un ami à qui j’ai peur de l’idée d’approcher les années trente m’a apporté ce sentiment de blague : « Ne vous inquiétez pas ! Bientôt vous vous éloignerez de plus en plus ». J’ai ri en jaune, hein… C’ est fou à quel point le temps vole rapidement. La vie est trop courte et je vieillir. Heureusement, je ne suis pas une affaire désespérée. Selon la géographie des femmes, je suis comme la France à cet âge. Fier de moi, je me prends comme le nombril du pape, parce que beaucoup aimeraient venir visiter ou chercher le bonheur. Tant que je n’ai pas atteint la phase « Russie » (41 et 45 ans) , « étendu aux frontières incontrôlées. Mais le climat froid décourage les visiteurs », je vais bien !

Ces trente ans m’ont apporté de belles choses. Bloguer est l’un d’entre eux. Rejoindre cette plate-forme a un goût particulier. J’ai donc décidé de publier mon tout premier billet, qui a été écrit à l’occasion du concours mondoblog.

A lire également : Comment souhaiter la bienvenue à l'église ?

Je ne l’ai pas fait plus tôt parce que le sujet n’est pas vraiment d’actualité. Mais aujourd’hui, c’est mon anniversaire. Je peux me le permettre. Je m’en fous, c’est un peu mon visa…

Je suis en Carême, donne-moi la paix !

Comme vous le savez, j’aime « kpekpessage », « commérages », bruit du couloir.

Lire également : Quand organiser un enterrement de vie de jeune fille ?

Je suis d’accord avec vous. Les ragots ne sont pas sains. Je me traite moi-même. Ce n’est pas facile ; mais soyez sûr, ma guérison va certainement germer bientôt. Je ne serai plus une peste. Clap des colporteurs ! Je veux dire, je pense.

D’ ici là, je vais vous dire cette petite indiscrétion qui m’a fait sourire, et… un soupir.

Ramadan avait commencé depuis environ une semaine, et j’étais allé pour un transfert d’unités au commerçant local qui passait depuis quelques jours, était aussi fascinant que l’irritabilité inquiétante. Si je rentre chez moi avec mille et demie questions sur les raisons qui pourraient justifier la mauvaise humeur de ce foutu diallo* Le , la conversation entre deux hommes, qui est enregistrée par mes grandes oreilles par kpapato (rapporteur), répondra à mes préoccupations.

J’ écoute avec beaucoup d’intérêt comme d’habitude, le monsieur cracher sa frustration comme un homme dominant, étant scandalisé, retardé par un petit Secrétaire de rien, animé par l’agressivité, qui, dit-il, ne se justifierait que par le Carême.

Pensez-y, peut-être qu’il n’avait pas tort, hein ?

Ramadan : Temps de toutes les frustrations…

En effet, le mois du jeûne, surtout une période de toute sainteté et de privation, est particulièrement épuisant pour nous les « mangeurs internationaux ». Que vous soyez sur le marché, dans les transports, dans les administrations ou même sur la route, tout le monde le prend pour son rang.

À Abidjan, que nous appelons affectueusement « les perles de la lagune odeur » lorsque vous allez au marché pendant le Ramadan, ne posez jamais plus de deux questions. Vous vous exposeriez longtemps : « tchrouuuuuuuuu » suivi de mots acromatiques dans un très « ivoirisé » français :

« Ma chère : Laissez à ma table, les clients me verront ; si vous ne voulez pas y acheter, vous devez y aller !

 » Hum ! Pas de commentaire…

En outre, en ce temps saint, il est recommandé de marcher avec une combinaison. Après tout ,à tout moment, vous pouvez obtenir cette expectoration visqueuse, qui est stockée dans la bouche d’une femme musulmane passionnée dont les glandes salivaires ne sont pas habituées à hydrater quelque chose, la surproduction pendant une si longue période de temps !

Après avoir gâché votre journée, elle vous commencera par le plus grand « pardon madame » au mieux ! Dans le pire des cas, vous devez expliquer la raison de votre présence sur le voyage de sa broche sacrée.

je ne vous parlerai même pas du chauffeur de taxi qui n’hésite pas Vous crier dessus parce que vous lui faites remarquer que le fait qu’il est temps de rompre le jeûne ne justifie en rien le fait qu’il met en danger votre vie par son comportement de Paris-Dakar.

Le jeûne ici, c’est forcé ?

Je ne sais pas si de telles actions sont dues à la faim ! Mais honnêtement, il s’agit de se demander si ce jeûne est accompli sous la contrainte ou s’il s’agit vraiment d’une expression volontaire et joyeuse d’une foi profonde.

Je ne suis pas musulman. Je n’ai rien contre les musulmans. Le but de ce billet n’est pas non plus le but de soulier qui que ce soit. Au fait, Dieu m’empêche d’avoir de telles pensées et comportements. Cependant, certaines vérités doivent être dites.

J’espère que je ne pourrai plus aborder ces situations désagréables , parce que le but du Ramadan, si je ne me trompe pas, est la piété et la sobriété . Cela signifie respect, douceur, tempérance et amour .

J’ ai découvert dans mes lectures cette phrase du prophète : « Le jeûne est un bouclier contre le feu de l’enfer ».

Par conséquent, veillons à ce que notre attitude en ce temps saint du Ramadan ne nous attire pas à la foudre de l’enfer !

Ici, comme Salam « aláykum  !

PS : Pour ceux qui me connaissent, ne soyez pas surpris de me voir avec les cheveux courts et crépus que je suis en mode naturel et heureux (couche).

Je fais ma crise de 30 ans, je pense… Des baisers !

Diallo : surnom que nous donnons à nos propriétaires de dommages

piété et la sobriété . Cela signifie respect, douceur, tempérance et amour , parce que le but du Ramadan, si je ne me trompe pas, est la .

J’ ai découvert dans mes lectures cette phrase du prophète : « Le jeûne est un bouclier contre le feu de l’enfer ».

Par conséquent, veillons à ce que notre attitude en ce temps saint du Ramadan ne nous attire pas à la foudre de l’enfer !

Ici, comme Salam « aláykum  !

PS : Pour ceux qui me connaissent, ne soyez pas surpris de me voir avec les cheveux courts et crépus que je suis en mode naturel et heureux (couche).

Je fais ma crise de 30 ans, je pense… Des baisers !

Diallo : surnom nous donnons notre

Show Buttons
Hide Buttons